Litige pour non renouvellement du bail

Locataire de vos locaux commerciaux, vous arrivez au terme de votre bail commercial. Seulement, votre bailleur vous annonce qu’il souhaite activer le non renouvellement du bail. Nous vous indiquons comment régler votre litige :

Dans quels cas le non renouvellement du bail commercial peut-il vous être refusé ?

Si le locataire de locaux commerciaux peut demander le non renouvellement du bail tous les 3 ou 6 ans, le bailleur, lui, ne peut procéder au non renouvellement qu’à l’expiration, soit 9 ans. Toutefois, cette pratique est très encadrée.

Si vous souhaitez bénéficier d’une assistance juridique pour la gestion de votre litige avec votre bailleur et pour vous aider à constituer votre dossier :

Contactez notre équipe par téléphone au 09 70 38 56 25 ou souscrivez directement en ligne.

Pour éviter le non renouvellement du bail, le locataire doit :

• Etre inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés ou au Répertoire des métiers.

• Avoir une exploitation effective du fond durant les 3 dernières années, en respect des usages définis par le bail.

Dès lors que ces conditions sont remplies, le bailleur doit accorder le renouvellement du bail ou verser une indemnité d’éviction.

Seulement 4 cas justifient le non-renouvellement du bail, sans compensation financière :

• La récupération des locaux pour les démolir, restaurer ou reconstruire
• La réhabilitation en habitation pour son compte ou sa famille
• La démolition de l’immeuble jugé insalubre ou vétuste
• Une faute grave commise par le locataire, comme un retard de paiement ou la cessation de l’exploitation

A noter : Si le bailleur refuse le renouvellement pour un motif légitime, c’est à lui d’en apporter la preuve en cas de litige avec le locataire.

A qui s’adresser pour régler un litige lié au non renouvellement d’un bail commercial ?

En cas de litige pour non renouvellement du bail commercial, vous devez vous tourner vers la Commission Départementale de Conciliation. Cette procédure est gratuite et destinée à trouver une solution amiable avec le bailleur.

La CDC doit être saisie jusqu’à 4 mois avant échéance du bail, par lettre recommandée avec accusé de réception. Vous devez alors constituer un dossier précisant les coordonnées du locataire et du bailleur, l’objet du litige ainsi que les documents prouvant votre bonne foi. La CDC rendra sa décision sous 3 mois.

Comment lancer une procédure d’un litige pour non renouvellement du bail commercial ?

Il est également possible de vous tourner directement vers le Tribunal de Grande Instance pour une action en référé, en cas de non renouvellement du bail ou de désaccord sur l’indemnité d’éviction. Un expert judiciaire sera alors désigné.

Après remise de son rapport d’expertise, débutera la procédure au fond en ouverture de rapport devant le Tribunal de Grande Instance. Celle-ci a pour objectif de statuer, par jugement, sur le maintien du locataire ou sur le montant de l’indemnité.

En cas de désaccord, le bailleur peut faire appel ou faire jouer, sous 15 jours, son droit de repentir et, finalement, accepter le renouvellement du bail commercial.

Faites appel à Litiges.PRO pour régler votre litige
Votre Protection Juridique Professionnelle à partir de 14,90€TTC/mois*

Informations juridiques illimitées – Gain de temps – Faites régler vos litiges par des experts

Informations juridiques illimitées
Faites régler vos litiges par des pro
Gagnez du temps au quotidien

*Pendant les 12 premiers mois puis 29€TTC/mois

Quelque soit votre litige professionnel, nous vous accompagnons

assistance_litige_telephone_03

Par téléphone au 09 70 38 56 25

Nos équipes sont à votre disposition pour répondre à vos questions et vous informer.

questions_litige_professionnel_03

Par e-mail

Posez vos questions sur tout type de litige professionnel. Nos équipes juridique vous répondent rapidement.

demande_protection_juridique_litige_professionnel_03

Souscription en ligne

Vous avez un litige en cours ? Vous souhaitez protéger votre entreprise ? Souscrivez à une protection juridique.